Pourquoi recourt-on à la chirurgie orthopédique ?

Chirurgie orthopédique

Spécialité touchant au traitement chirurgical et à la correction de diverses déformations et blessures, la chirurgie orthopédique couvre décidément un large domaine ! Et pourtant, certaines affections, plus courantes, font, le plus souvent, le quotidien de tout chirurgien orthopédique qui se respecte. Retour sur la question avec le Dr Panchoo, chirurgien orthopédique à la Clinique Bon Pasteur.

Qu’est-ce qui emmène la plupart du temps une personne à consulter un chirurgien orthopédique ?
En chirurgie orthopédique, les motifs de consultation sont variables. Nous traitons, par exemple, les blessures ostéo-articulaires, les fractures, l’arthrose, les déformations osseuses ou encore les douleurs au cou ou au dos. Dans ma pratique, les patients viennent le plus souvent me voir pour des douleurs au bas du dos, au cou ou à l’épaule, de l’arthrose au genou, des blessures au genou résultant d’une activité sportive, des fractures et des entorses.

Quels sont les motifs qui nécessitent le plus souvent une opération ?
D’une façon générale, la chirurgie est faite pour contrôler la douleur, corriger une déformation et, surtout, améliorer la qualité de vie du patient. En orthopédie, il faut avant tout savoir faire la différence entre urgences chirurgicales et pathologies « froides » – qui n’exigent pas forcément une prise en charge immédiate. Toutes les urgences nécessitent une opération et c’est au chirurgien orthopédique de bien examiner le patient pour déterminer s’il y a urgence ou pas.

Il existe cependant des indications opératoires bien définies. Par exemple, la majorité des douleurs au cou et au dos sont dues à des hernies discales. Pour les traiter, on commence d’abord par un traitement conservateur consistant en une prise de médicaments, beaucoup de repos et des séances de physiothérapie. 90 % des patients répondent favorablement à ce traitement. La chirurgie n’est indiquée qu’en cas d’échec de ce traitement conservateur ou en présence d’un déficit neurologique.

Il en va de même pour l’arthrose du genou et de la hanche : nous proposons la chirurgie aux patients pour qui le traitement conservateur n’a pas eu l’effet escompté et ce afin d’améliorer leur qualité de vie. Les fractures déplacées, intra-articulaires ou ouvertes nécessitent, quant à elles, le plus souvent une intervention chirurgicale.

Dans ces cas de figure, comment se déroule l’opération ?
Pour les fractures exigeant une opération, nous pratiquons une réduction ouverte, suivie d’une fixation interne avec des implants. Ces derniers sont variables et dépendent de la localisation de la fracture. Par exemple, une fracture de l’avant-bras requerra des plaques vissées alors qu’un clou intramédullaire sera préconisé dans le cas d’une fracture du fémur.

Pour ce qui est des hernies discales, l’intervention chirurgicale est, une fois encore, variable et peut nécessiter une simple discectomie – qui consiste à enlever la hernie pour soulager la compression provoquée par celle-ci – comme une fusion lombaire.
Les stades avancés d’arthrose du genou ou de la hanche – où l’on note une certaine usure due à la perte de cartilage – peuvent, quant à eux, être traités par l’arthroplastie, c’est-à-dire par la mise en place d’un genou ou d’une hanche prothétique. Ces prothèses existent d’ailleurs pour la plupart des articulations : épaule, coude, poignet, cheville…

Pour les patients présentant une douleur à l’épaule, cette dernière résulte la plupart du temps d’une déchirure de la coiffe des rotateurs chez les personnes âgées et d’une instabilité chez les plus jeunes. Le traitement chirurgical consiste en une arthroscopie : le spécialiste examine l’articulation touchée grâce à un minuscule appareil optique inséré via une petite incision.
Enfin, les lésions méniscales et ligamentaires du genou peuvent elles aussi être traitées grâce à une arthroscopie, suivie d’une reconstruction ligamentaire.

Comment se passe le suivi post-opératoire ?
Toute intervention chirurgicale nécessite un suivi post-opératoire car il faut savoir que la chirurgie comporte évidemment des risques : risques d’infection, de saignement, de déficit neuro-vasculaire, etc. Un suivi est donc primordial car il permet de dépister précocement des complications, mais aussi de garder un œil sur la récupération et les progrès du patient.

La rééducation forme d’ailleurs un axe très important dans le domaine de la chirurgie orthopédique. Nous travaillons en étroite collaboration avec des physiothérapeutes pour le bon déroulement du traitement : ces derniers doivent en effet suivre les consignes du chirurgien orthopédique en ce qui concerne les exercices à effectuer ainsi que la mobilité du patient.

Y a-t-il certaines précautions à prendre suite à une telle opération ?
Une fois encore, à chaque intervention son lot de précautions ! Selon l’opération et le traitement préconisé, le spécialiste expliquera au patient quels gestes et précautions adopter pour ne pas gêner le bon déroulement des suites post-opératoires.
Une chose est sûre : dans la plupart des cas, une bonne dose de repos est prescrite ! Le retour au travail ou à l’activité sportive sera ensuite déterminée par le chirurgien orthopédique avec, en ligne de mire, le bien-être du patient.

Articles Liés


Vos poumons font, au quotidien, un travail extraordinaire : celui d’apporter de l’oxygène dans le sang et d’évacuer le dioxyde de carbone produit par les cellules. Il arrive néanmoins qu’ils soient touchés par des affections, notamment liées au
C’est connu : le cancer du sein, représentant plus d’un tiers des cas de cancer, est le plus commun chez les femmes. Saviez-vous qu’il peut aussi, bien que beaucoup plus rarement, toucher les hommes ? Raison de plus pour connaître les symptômes à
Maladie des articulations la plus commune, l’arthrose est bien souvent liée à l’avancée en âge. Attribuée au vieillissement des articulations, elle peut cependant toucher les individus de tout âge, avec, en ligne de mire, les sportifs et les
Douleurs physiques, vertiges, problèmes pulmonaires, troubles psychiatriques, arthrose… Y a-t-il quelque chose que la physiothérapie ne sait pas traiter ? Ayant pour but l’amélioration de la santé physique de la personne, cette dernière utilise
Alors que votre grossesse touche à sa fin, vous apprenez que Dame Nature ne sera pas au rendez-vous et qu’il vous faudra programmer votre accouchement. Quelles sont les raisons d’une telle décision ? Comment s’y préparer ? La réponse en trois
Ça y est, vous attendez votre premier enfant et vous vous posez plein de questions… En quoi consiste exactement le rôle d’un pédiatre ? Pourquoi est-il primordial d’en avoir un ? Quand en chercher un ? Dr Alleesaib, pédiatre à la Clinique Bon
Si les bienfaits de l’allaitement ne sont plus à démontrer, nombreuses sont celles qui se découragent vite. Manque de temps, sessions éprouvantes, manque de soutien psychologique, mauvaises informations… Et pourtant, l’allaitement a tout bon !
Née aux États-Unis, l’un des pays les plus touchés par la consommation de produits ultra-transformés, la Journée mondiale de la malbouffe vient rappeler, chaque année, les dangers d’une nourriture peu saine. En effet, celle-ci serait responsable
Poussé par des avancées médicales et technologiques fulgurantes, le prolongement de la vie connaît, chaque année, un avancement constant. Dans le sillage d’une population vieillissante grandissante, l’OMS note un constat glaçant : en 2021, 1
Lorsque l’on parle du bon fonctionnement d’une clinique, on pense automatiquement à l’organisation des soins et des équipes. Or, nombreux sont ces travailleurs de l’ombre qui constituent des rouages essentiels d’une clinique performante et
Le vitiligo : voilà une affection qui, aujourd’hui encore, donne du fil à retordre aux chercheurs ! Touchant environ 1 % de la population, il s’exprime par une dépigmentation graduelle de la peau qui touche irrégulièrement certaines parties du
Le 15 juillet marque la Journée mondiale des compétences des jeunes pour célébrer l’importance de transmettre à ceux-ci toutes les compétences nécessaires à l’emploi, à l’obtention d’un travail décent et à
On nous parle souvent de l’importance de faire un bilan de santé. Agissant comme outil préventif, il permet de détecter les pathologies éventuelles, avant même qu’elles ne se fassent sentir. À qui est-il destiné ? Comment se déroule-t-il ?
Chaque 25 mai, c’est la thyroïde qui est mise à l’honneur. Et pour cause ! Bien qu’elle soit petite, cette glande permet de contrôler de nombreuses fonctions essentielles de notre corps. Et puisque les dérèglements de la thyroïde comptent parmi
Si le baby blues, souvent lié aux modifications hormonales post-accouchement, est plutôt courant après la naissance, la dépression post-partum toucherait, selon l’OMS, jusqu’à 20 % des nouvelles mères. Comment expliquer ce phénomène ? Quels sont
Les températures commencent à fléchir et les soirées s’adoucissent. Plus de doute, l’hiver commence à poindre son nez ! Et avec son arrivée, l’apparition de la grippe saisonnière, à laquelle on peut se préparer grâce aux vaccins proposés par
Chaque année, les infirmiers et infirmières sont mis à l’honneur le 12 mai, date de naissance de la célèbre Florence Nightingale. Cette dernière aura su toucher de nombreux cœurs grâce à son écoute, son dévouement et son professionnalisme. Cette
Puisque la Clinique Bon Pasteur a à cœur la sécurité et la santé de ses employés et collaborateurs comme de ses patients et visiteurs, de nombreux travaux ont été enclenchés cette année pour offrir à tous un espace de vie optimal. Anju Teeluck,
Pensez à votre santé cardiaque et dites non au Tabac Si l’on associe souvent tabagisme et santé pulmonaire, on a tendance à oublier ses effets néfastes sur le cœur. Selon l’OMS, un décès sur cinq dus à une maladie cardiaque serait directement
Pour la Journée mondiale de la santé le 7 avril 2022, l’OMS a décidé de mettre l’accent sur le lien qui unit notre santé à celle de la planète. Aujourd’hui, nous sommes de plus en plus exposés à la pollution de l’air, à laquelle nous