Tout savoir sur le travail et l’accouchement prématurés

Travail et accouchement prématurés :  tour d’horizon avec le Dr Nawoor

Selon l’OMS, les naissances prématurées représentent environ 11 % des naissances vivantes dans le monde. Un chiffre non négligeable ! Si le travail prématuré se déclenche de façon plutôt impromptue, existe-t-il des moyens pour le prévenir ? Le tour de la question avec le Dr Nawoor, gynécologue à la Clinique Bon Pasteur et directeur de l’hôpital Nehru à Rose Belle.

Quand parle-t-on de prématurité ?

Il existe trois types de prématurité. On parle de prématurité moyenne lorsque la naissance arrive entre 7 et 8 mois, de grande prématurité lorsqu’elle a lieu entre 6 et 7 mois, et de très grande prématurité lorsque l’enfant arrive avant 28 semaines, soit avant 6 mois de grossesse. Dans certains pays, comme en Angleterre et aux États-Unis, le fœtus est considéré comme viable à partir de 22 semaines, bien qu’il existe un fort taux de mortalité et de morbidité. À Maurice, un enfant est considéré comme viable à partir de 26 semaines.

Comment reconnaître un travail prématuré ?

Les signes peuvent ressembler à ceux d’une grossesse à terme : contractions, écoulement d’un liquide au niveau du vagin, fissure de la poche des eaux, perte du bouchon muqueux, crampes douloureuses au ventre ou encore douleurs sourdes au niveau du dos.

Quelles en sont les causes principales ?

Dans la plupart des cas, le travail prématuré se déclenche sans crier gare et sans raison connue. Il existe néanmoins certaines causes qui doivent être prises en compte car elles peuvent mener à un accouchement prématuré. Certaines causes internes – comme des fibromes utérins, des malformations utérines, une infection ou encore une insuffisance cervicale – ou des causes directement liées à la grossesse – comme un hydramnios, ou excès de liquide amniotique, une surdistension de l’utérus à cause d’une grossesse gémellaire, un placenta praevia ou un hématome rétroplacentaire – peuvent induire un travail prématuré. Certaines affections, comme le diabète sucré ou l’hypertension peuvent aussi peser dans la balance. Enfin, le surmenage, les longs trajets quotidiens ou des traumatismes sont aussi à prendre en compte.

Est-il possible de se préparer à cela ?

Il existe de nombreux facteurs de risque à surveiller. Parmi ceux-ci, on retrouve l’abus de tabac, d’alcool et de drogues, des antécédents d’accouchement prématuré, un laps de temps trop bref entre deux grossesses, des évènements traumatiques ou encore des facteurs socioéconomiques comme la pauvreté ou une mauvaise nutrition. Il nous faut donc identifier les patientes à risque et faire un suivi prénatal rapproché, avec l’apport de conseils et une sensibilisation quant au travail prématuré. Si la patiente présente des signes de travail précoce, il existe de nombreuses choses que l’on peut mettre en place lorsque cela est possible. En plus d’un repos forcé et d’un arrêt de travail, on se concentre sur le traitement des infections s’il y en a, sur un cerclage de l’utérus ou sur l’administration de médicaments tocolytiques ou antispasmodiques.

En quoi les bébés prématurés sont-ils différents des bébés nés à terme ?

Si, la plupart du temps, les bébés prématurés naissent avec tous leurs organes, ceux-ci sont encore immatures. Ils ont parfois les yeux encore fermés, certains doivent être intubés pour pouvoir respirer… Ce que l’on remarque le plus souvent, c’est une extrême sensibilité tactile qui peut être très douloureuse. Cela ne veut pas dire qu’il faut éviter de toucher son bébé prématuré, bien au contraire ! On recommande d’ailleurs fortement à la mère de privilégier le « peau à peau » dès que l’état du bébé le permet. Au-delà de tout cela, le bébé prématuré a besoin de beaucoup de soin, d’amour et de courage pour l’accompagner dans ce combat. On parle ici de combat car il faut être un vrai battant pour pouvoir naître dans des conditions aussi difficiles et passer deux mois, voire trois, dans une unité de soins intensifs !

Pour tout complément d’information, n’hésitez pas à contacter notre service de maternité au 401 95 00.

Articles Liés


Vos poumons font, au quotidien, un travail extraordinaire : celui d’apporter de l’oxygène dans le sang et d’évacuer le dioxyde de carbone produit par les cellules. Il arrive néanmoins qu’ils soient touchés par des affections, notamment liées au
Chirurgie orthopédique Spécialité touchant au traitement chirurgical et à la correction de diverses déformations et blessures, la chirurgie orthopédique couvre décidément un large domaine ! Et pourtant, certaines affections, plus courantes, font, le
C’est connu : le cancer du sein, représentant plus d’un tiers des cas de cancer, est le plus commun chez les femmes. Saviez-vous qu’il peut aussi, bien que beaucoup plus rarement, toucher les hommes ? Raison de plus pour connaître les symptômes à
Maladie des articulations la plus commune, l’arthrose est bien souvent liée à l’avancée en âge. Attribuée au vieillissement des articulations, elle peut cependant toucher les individus de tout âge, avec, en ligne de mire, les sportifs et les
Douleurs physiques, vertiges, problèmes pulmonaires, troubles psychiatriques, arthrose… Y a-t-il quelque chose que la physiothérapie ne sait pas traiter ? Ayant pour but l’amélioration de la santé physique de la personne, cette dernière utilise
Alors que votre grossesse touche à sa fin, vous apprenez que Dame Nature ne sera pas au rendez-vous et qu’il vous faudra programmer votre accouchement. Quelles sont les raisons d’une telle décision ? Comment s’y préparer ? La réponse en trois
Ça y est, vous attendez votre premier enfant et vous vous posez plein de questions… En quoi consiste exactement le rôle d’un pédiatre ? Pourquoi est-il primordial d’en avoir un ? Quand en chercher un ? Dr Alleesaib, pédiatre à la Clinique Bon
Si les bienfaits de l’allaitement ne sont plus à démontrer, nombreuses sont celles qui se découragent vite. Manque de temps, sessions éprouvantes, manque de soutien psychologique, mauvaises informations… Et pourtant, l’allaitement a tout bon !
Née aux États-Unis, l’un des pays les plus touchés par la consommation de produits ultra-transformés, la Journée mondiale de la malbouffe vient rappeler, chaque année, les dangers d’une nourriture peu saine. En effet, celle-ci serait responsable
Poussé par des avancées médicales et technologiques fulgurantes, le prolongement de la vie connaît, chaque année, un avancement constant. Dans le sillage d’une population vieillissante grandissante, l’OMS note un constat glaçant : en 2021, 1
Lorsque l’on parle du bon fonctionnement d’une clinique, on pense automatiquement à l’organisation des soins et des équipes. Or, nombreux sont ces travailleurs de l’ombre qui constituent des rouages essentiels d’une clinique performante et
Le vitiligo : voilà une affection qui, aujourd’hui encore, donne du fil à retordre aux chercheurs ! Touchant environ 1 % de la population, il s’exprime par une dépigmentation graduelle de la peau qui touche irrégulièrement certaines parties du
Le 15 juillet marque la Journée mondiale des compétences des jeunes pour célébrer l’importance de transmettre à ceux-ci toutes les compétences nécessaires à l’emploi, à l’obtention d’un travail décent et à
On nous parle souvent de l’importance de faire un bilan de santé. Agissant comme outil préventif, il permet de détecter les pathologies éventuelles, avant même qu’elles ne se fassent sentir. À qui est-il destiné ? Comment se déroule-t-il ?
Chaque 25 mai, c’est la thyroïde qui est mise à l’honneur. Et pour cause ! Bien qu’elle soit petite, cette glande permet de contrôler de nombreuses fonctions essentielles de notre corps. Et puisque les dérèglements de la thyroïde comptent parmi
Si le baby blues, souvent lié aux modifications hormonales post-accouchement, est plutôt courant après la naissance, la dépression post-partum toucherait, selon l’OMS, jusqu’à 20 % des nouvelles mères. Comment expliquer ce phénomène ? Quels sont
Les températures commencent à fléchir et les soirées s’adoucissent. Plus de doute, l’hiver commence à poindre son nez ! Et avec son arrivée, l’apparition de la grippe saisonnière, à laquelle on peut se préparer grâce aux vaccins proposés par
Chaque année, les infirmiers et infirmières sont mis à l’honneur le 12 mai, date de naissance de la célèbre Florence Nightingale. Cette dernière aura su toucher de nombreux cœurs grâce à son écoute, son dévouement et son professionnalisme. Cette
Puisque la Clinique Bon Pasteur a à cœur la sécurité et la santé de ses employés et collaborateurs comme de ses patients et visiteurs, de nombreux travaux ont été enclenchés cette année pour offrir à tous un espace de vie optimal. Anju Teeluck,
Pensez à votre santé cardiaque et dites non au Tabac Si l’on associe souvent tabagisme et santé pulmonaire, on a tendance à oublier ses effets néfastes sur le cœur. Selon l’OMS, un décès sur cinq dus à une maladie cardiaque serait directement