Vrai/Faux : tout savoir sur le vitiligo

Le vitiligo : voilà une affection qui, aujourd’hui encore, donne du fil à retordre aux chercheurs ! Touchant environ 1 % de la population, il s’exprime par une dépigmentation graduelle de la peau qui touche irrégulièrement certaines parties du corps, notamment le visage, les extrémités, les articulations et zones de frictions. Dr Adnath, dermatologue à la Clinique Bon Pasteur, revient sur quelques idées reçues.

Le vitiligo est une maladie auto-immune.

Vrai. Comme le psoriasis ou la polyarthrite rhumatoïde, le vitiligo fait partie des maladies auto-immunes. Les chercheurs s’accordent à dire que le système immunitaire de la personne atteinte produirait des anticorps qui s’attaqueraient aux mélanocytes, ces cellules responsables de la production de mélanine, elle-même responsable de la pigmentation de la peau.

Il existe différents types de vitiligos.

 Faux. Il peut cependant être classé en deux grandes formes : la forme segmentaire, qui touche une zone en particulier, et la forme généralisée, la plus courante, qui touche plusieurs zones du corps. Il peut aussi être actif ou stable.

 Le vitiligo est contagieux.

 Faux. Le vitiligo est une affection sans gravité, non infectieuse et non contagieuse.

 Le vitiligo peut apparaître à n’importe quel âge.

 Vrai. Si la plupart des cas de vitiligo apparaissent plutôt chez l’adolescent ou le jeune adulte, il peut tout aussi bien apparaître dès la petite enfance ou plus tard dans la vie, même si cela est plus rare.

 Le vitiligo est héréditaire.

 Faux. On peut cependant être prédisposé à développer un vitiligo. En effet, une personne dont l’un des parents est atteint de vitiligo aura 5 à 8 % de risque de développer la maladie.

 Le vitiligo et les problèmes thyroïdiens sont souvent liés.

 Vrai. Le vitiligo est souvent associé à d’autres maladies auto-immunes, notamment chez les personnes souffrant de troubles endocriniens. Selon les chiffres, 15 à 20 % des personnes atteintes de vitiligo souffriraient aussi d’une hypo- ou hyperthyroïdie auto-immune.

 Il n’existe pas de traitement pour le vitiligo.

 Vrai. Le traitement du vitiligo fait l’objet de nombreuses recherches, pas encore forcément toutes concluantes. Le traitement le plus plébiscité reste la photothérapie UVB qui permet, dans certains cas, de stimuler le réservoir de mélanocytes restants et d’enclencher une repigmentation partielle.

Le dépistage du vitiligo se fait à travers un examen clinique.

 Vrai. Le vitiligo se reconnaît facilement lors d’un examen de la peau basique. Le dermatologue peut aussi utiliser la lampe de Wood, une lumière ultraviolette, pour confirmer le diagnostic et écarter d’autres types de décoloration dermatologique.

Le vitiligo a des conséquences sur le long terme, notamment pour ce qui est du cancer de la peau.

 Vrai et faux. En soi, être atteint de vitiligo n’accroît pas le risque de développer un cancer de la peau, bien au contraire ! La présence de mélanomes serait même 3 fois moins fréquente chez ces personnes. Cependant, une exposition au soleil sans protection pourrait engendrer l’apparition de cancers de type carcinomes sur les plaques décolorées, d’où l’importance de bien se protéger lorsque l’on sort de chez soi !

Pour plus d’informations, n’hésitez pas à nous contacter sur le 401 95 00. Notre équipe de dermatologues saura vous accompagner dans toutes vos démarches.

Articles Liés


Si les bienfaits de l’allaitement ne sont plus à démontrer, nombreuses sont celles qui se découragent vite. Manque de temps, sessions éprouvantes, manque de soutien psychologique, mauvaises informations… Et pourtant, l’allaitement a tout bon !
Née aux États-Unis, l’un des pays les plus touchés par la consommation de produits ultra-transformés, la Journée mondiale de la malbouffe vient rappeler, chaque année, les dangers d’une nourriture peu saine. En effet, celle-ci serait responsable
Poussé par des avancées médicales et technologiques fulgurantes, le prolongement de la vie connaît, chaque année, un avancement constant. Dans le sillage d’une population vieillissante grandissante, l’OMS note un constat glaçant : en 2021, 1
Lorsque l’on parle du bon fonctionnement d’une clinique, on pense automatiquement à l’organisation des soins et des équipes. Or, nombreux sont ces travailleurs de l’ombre qui constituent des rouages essentiels d’une clinique performante et
Le 15 juillet marque la Journée mondiale des compétences des jeunes pour célébrer l’importance de transmettre à ceux-ci toutes les compétences nécessaires à l’emploi, à l’obtention d’un travail décent et à
On nous parle souvent de l’importance de faire un bilan de santé. Agissant comme outil préventif, il permet de détecter les pathologies éventuelles, avant même qu’elles ne se fassent sentir. À qui est-il destiné ? Comment se déroule-t-il ?
Chaque 25 mai, c’est la thyroïde qui est mise à l’honneur. Et pour cause ! Bien qu’elle soit petite, cette glande permet de contrôler de nombreuses fonctions essentielles de notre corps. Et puisque les dérèglements de la thyroïde comptent parmi
Les températures commencent à fléchir et les soirées s’adoucissent. Plus de doute, l’hiver commence à poindre son nez ! Et avec son arrivée, l’apparition de la grippe saisonnière, à laquelle on peut se préparer grâce aux vaccins proposés par
Chaque année, les infirmiers et infirmières sont mis à l’honneur le 12 mai, date de naissance de la célèbre Florence Nightingale. Cette dernière aura su toucher de nombreux cœurs grâce à son écoute, son dévouement et son professionnalisme. Cette
Puisque la Clinique Bon Pasteur a à cœur la sécurité et la santé de ses employés et collaborateurs comme de ses patients et visiteurs, de nombreux travaux ont été enclenchés cette année pour offrir à tous un espace de vie optimal. Anju Teeluck,
Pensez à votre santé cardiaque et dites non au Tabac Si l’on associe souvent tabagisme et santé pulmonaire, on a tendance à oublier ses effets néfastes sur le cœur. Selon l’OMS, un décès sur cinq dus à une maladie cardiaque serait directement
Pour la Journée mondiale de la santé le 7 avril 2022, l’OMS a décidé de mettre l’accent sur le lien qui unit notre santé à celle de la planète. Aujourd’hui, nous sommes de plus en plus exposés à la pollution de l’air, à laquelle nous
Travail et accouchement prématurés :  tour d’horizon avec le Dr Nawoor Selon l’OMS, les naissances prématurées représentent environ 11 % des naissances vivantes dans le monde. Un chiffre non négligeable ! Si le travail prématuré se déclenche
Se préparer à l’accouchement en 10 questions! Vous êtes enceinte et on vous parle de plus en plus de préparation à l’accouchement. Vous vous posez probablement des milliers de questions… Est-ce vraiment nécessaire ? En quoi cela consiste-t-il
Une Saint-Valentin pas comme les autres ! Chaque année, le 14 février marque la fête des amoureux, partout dans le monde. Moment idéal pour se retrouver avec sa moitié, les choses ne se passent pas toujours comme prévu, mais n’en sont pas moins
Femmes et filles de science de la Clinique Bon Pasteur partagent une même passion : aider les autres Célébrée le 11 février de chaque année, la Journée internationale des femmes et filles de science souligne le rôle essentiel que ces dernières jouent
Faire de la rentrée une réussite : Communication et écoute !  Après de nombreux mois de fermeture, les écoles rouvrent en début février leurs portes. Soulagement pour certains, véritable challenge pour d’autres… Les familles sont partagées et ne
Lumières sur nos indispensables travailleurs de l’ombre Avec l’arrivée de la pandémie en 2020, c’est le branle-bas de combat dans les cliniques et les hôpitaux. Les équipes médicales s’échinent pour assurer un soin continu des malades, ce
Un air de fête qui règne sur la fin d’année quelque peu mouvementée Si la fin d’année est toujours quelque peu mouvementée à la Clinique, la situation sanitaire et les nombreux cas journaliers n’auront pas arrangé les choses ! Et pourtant,
La fin d’année aura été quelque peu mouvementée avec l’apparition, dès août, d’une véritable explosion de cas de Covid-19, laissant la population mauricienne entre incertitude et panique. Pour pallier cette situation, la Clinique Bon Pasteur,