L’allaitement, ce trésor de bonnes choses

Si les bienfaits de l’allaitement ne sont plus à démontrer, nombreuses sont celles qui se découragent vite. Manque de temps, sessions éprouvantes, manque de soutien psychologique, mauvaises informations… Et pourtant, l’allaitement a tout bon ! Retour sur la question avec le Dr Alleesaib, pédiatre, et Christel Legrand, sage-femme, toutes deux travaillant à la Clinique Bon Pasteur.

Pour le Dr Alleesaib, il n’y a pas photo : si le lait maternisé permet de couvrir les besoins du nouveau-né, rien ne vaut l’allaitement. « Le lait maternel est un lait vivant, riche en immunoglobulines et en lactoferrine, qui aide à développer de façon optimale le système immunitaire, respiratoire, cérébral et digestif de l’enfant », explique-t-elle. Le plus : le lait maternel s’adapte sans arrêt aux besoins de l’enfant, à n’importe quel stade de sa croissance.

Au-delà de l’aspect nutritif, il y a aussi l’aspect émotionnel. « Bien plus qu’une source d’alimentation, l’allaitement favorise aussi l’attachement et crée un lien à vie », dit Christel. Apportant réconfort et sécurité, ce contact agit, en contrepartie, aussi sur la santé du bébé. « Le peau-à-peau est connu pour ses effets sur le système immunitaire. Il est d’ailleurs vivement encouragé lorsque le bébé est prématuré car il favorise la maturation de son système nerveux et digestif », ajoute le Dr.

Comment se passe la mise en place de l’allaitement ? « Les deux premiers jours, la mère aura du colostrum, une sorte de liquide épais, concentré et jaune. Il s’agit du premier vaccin du bébé car il est plein d’agents anti-infectieux », explique Christel. Vient ensuite, lors de la montée de lait du troisième jour, le lait de transition, puis le lait mature. Ce dernier est plus riche en lactose et permet à l’enfant de tenir plus longtemps entre les tétées.

« Nous réalisons aujourd’hui qu’une mauvaise alimentation de départ a des effets désastreux sur la santé de l’adulte de demain, avec, par exemple, une prévalence de cas de diabète », souligne le Dr Alleesaib. Ce concept, repris par l’association Groupe Enfants & Mères, vient mettre l’accent sur l’importance des 1000 premiers jours de l’enfant, du moment de sa création à ses 2 ans, et met en évidence les bénéfices sur le long terme d’une alimentation saine tout au long de ce laps de temps.

En ce sens, l’allaitement, qui est le nec-plus-ultra en matière de nutrition, donne le meilleur départ possible pour le nourrisson. « Les enfants allaités présentent moins de problèmes respiratoires et de problèmes digestifs », dit le Dr. L’allaitement abaisserait aussi le risque d’autisme et d’obésité, et permettrait un développement optimal de la mâchoire – et donc moins de chances d’avoir recours à un orthodontiste plus tard !

Et si vous pensiez que l’allaitement n’était bénéfique que pour le nourrisson, loin s’en faut ! En plus de permettre à la mère de perdre du poids, il permet aussi de retarder les règles et de diminuer les risques de saignements. « En plus de cela, l’allaitement diminuerait aussi les risques de développer un cancer du sein ou des ovaires », poursuit Dr Alleesaib. Ne nécessitant pas de biberons ou autres accessoires, l’allaitement, source gratuite de nourriture, est aussi le choix économique par excellence !

Évidemment, les choses ne sont pas toujours simples car l’allaitement peut se révéler plus compliqué pour certaines mamans. « Il y a parfois des raisons médicales derrière une impossibilité d’allaiter », explique Christel. En effet, si la mère souffre du sida, de l’hépatite B, qu’elle prend des anticancéreux ou pour certaines raisons psychiatriques, le médecin peut s’opposer à l’allaitement.

D’autres fois, des mamelons plats ou ombiliqués peuvent aussi entraver la bonne mise en place de l’allaitement car le nourrisson aura des difficultés à prendre le sein ou à poursuivre la tétée. « Il existe, dans ce cas, une solution : la mère peut soit opter pour des bouts de sein en silicone ou même pour le tire-lait », dit Christel.

Il y a aussi toute une dimension psychologique à prendre en compte. « Souvent, les mères ne reçoivent pas de soutien de la part de leur entourage qui véhicule plus de préjugés que d’encouragements. Elles stressent et se découragent vite », déplore le Dr. Pour cette dernière, le plus important reste avant tout l’équilibre de la mère. « S’il est nécessaire que celle-ci se sente soutenue dans son choix, il faut aussi qu’elle fasse ce qui lui convient le mieux », dit-elle.

Et pour celles qui décident de se lancer, attention à votre nutrition ! Si les fast-foods et autres aliments ultra-transformés sont à éviter autant que possible, c’est à une véritable cure de santé que la nouvelle maman doit s’adonner. Céréales, légumineuses, poisson, dates, graines de chia et de lin ou encore fenouil… Voilà des aliments qui promettent un lait abondant et nutritif. « Pour les premiers mois, on évite le masala et le café, connus pour augmenter les coliques du nourrisson, et, tout au long de l’allaitement, les aliments crus », conclut le Dr.

Si vous avez des questions concernant l’allaitement, n’hésitez pas à contacter notre équipe de sages-femmes au 401 95 00. Toujours à l’écoute, elles sauront vous guider et répondre à toutes vos demandes.

Articles Liés


Vos poumons font, au quotidien, un travail extraordinaire : celui d’apporter de l’oxygène dans le sang et d’évacuer le dioxyde de carbone produit par les cellules. Il arrive néanmoins qu’ils soient touchés par des affections, notamment liées au
Chirurgie orthopédique Spécialité touchant au traitement chirurgical et à la correction de diverses déformations et blessures, la chirurgie orthopédique couvre décidément un large domaine ! Et pourtant, certaines affections, plus courantes, font, le
C’est connu : le cancer du sein, représentant plus d’un tiers des cas de cancer, est le plus commun chez les femmes. Saviez-vous qu’il peut aussi, bien que beaucoup plus rarement, toucher les hommes ? Raison de plus pour connaître les symptômes à
Maladie des articulations la plus commune, l’arthrose est bien souvent liée à l’avancée en âge. Attribuée au vieillissement des articulations, elle peut cependant toucher les individus de tout âge, avec, en ligne de mire, les sportifs et les
Douleurs physiques, vertiges, problèmes pulmonaires, troubles psychiatriques, arthrose… Y a-t-il quelque chose que la physiothérapie ne sait pas traiter ? Ayant pour but l’amélioration de la santé physique de la personne, cette dernière utilise
Alors que votre grossesse touche à sa fin, vous apprenez que Dame Nature ne sera pas au rendez-vous et qu’il vous faudra programmer votre accouchement. Quelles sont les raisons d’une telle décision ? Comment s’y préparer ? La réponse en trois
Ça y est, vous attendez votre premier enfant et vous vous posez plein de questions… En quoi consiste exactement le rôle d’un pédiatre ? Pourquoi est-il primordial d’en avoir un ? Quand en chercher un ? Dr Alleesaib, pédiatre à la Clinique Bon
Née aux États-Unis, l’un des pays les plus touchés par la consommation de produits ultra-transformés, la Journée mondiale de la malbouffe vient rappeler, chaque année, les dangers d’une nourriture peu saine. En effet, celle-ci serait responsable
Poussé par des avancées médicales et technologiques fulgurantes, le prolongement de la vie connaît, chaque année, un avancement constant. Dans le sillage d’une population vieillissante grandissante, l’OMS note un constat glaçant : en 2021, 1
Lorsque l’on parle du bon fonctionnement d’une clinique, on pense automatiquement à l’organisation des soins et des équipes. Or, nombreux sont ces travailleurs de l’ombre qui constituent des rouages essentiels d’une clinique performante et
Le vitiligo : voilà une affection qui, aujourd’hui encore, donne du fil à retordre aux chercheurs ! Touchant environ 1 % de la population, il s’exprime par une dépigmentation graduelle de la peau qui touche irrégulièrement certaines parties du
Le 15 juillet marque la Journée mondiale des compétences des jeunes pour célébrer l’importance de transmettre à ceux-ci toutes les compétences nécessaires à l’emploi, à l’obtention d’un travail décent et à
On nous parle souvent de l’importance de faire un bilan de santé. Agissant comme outil préventif, il permet de détecter les pathologies éventuelles, avant même qu’elles ne se fassent sentir. À qui est-il destiné ? Comment se déroule-t-il ?
Chaque 25 mai, c’est la thyroïde qui est mise à l’honneur. Et pour cause ! Bien qu’elle soit petite, cette glande permet de contrôler de nombreuses fonctions essentielles de notre corps. Et puisque les dérèglements de la thyroïde comptent parmi
Si le baby blues, souvent lié aux modifications hormonales post-accouchement, est plutôt courant après la naissance, la dépression post-partum toucherait, selon l’OMS, jusqu’à 20 % des nouvelles mères. Comment expliquer ce phénomène ? Quels sont
Les températures commencent à fléchir et les soirées s’adoucissent. Plus de doute, l’hiver commence à poindre son nez ! Et avec son arrivée, l’apparition de la grippe saisonnière, à laquelle on peut se préparer grâce aux vaccins proposés par
Chaque année, les infirmiers et infirmières sont mis à l’honneur le 12 mai, date de naissance de la célèbre Florence Nightingale. Cette dernière aura su toucher de nombreux cœurs grâce à son écoute, son dévouement et son professionnalisme. Cette
Puisque la Clinique Bon Pasteur a à cœur la sécurité et la santé de ses employés et collaborateurs comme de ses patients et visiteurs, de nombreux travaux ont été enclenchés cette année pour offrir à tous un espace de vie optimal. Anju Teeluck,
Pensez à votre santé cardiaque et dites non au Tabac Si l’on associe souvent tabagisme et santé pulmonaire, on a tendance à oublier ses effets néfastes sur le cœur. Selon l’OMS, un décès sur cinq dus à une maladie cardiaque serait directement
Pour la Journée mondiale de la santé le 7 avril 2022, l’OMS a décidé de mettre l’accent sur le lien qui unit notre santé à celle de la planète. Aujourd’hui, nous sommes de plus en plus exposés à la pollution de l’air, à laquelle nous